Groupware: MS Exchange alternative, état des lieux fin 2015

2015-11-30 09:59:31 by MatMoul

Toujours à la recherche d'un remplaçant pour MS Exchange, je me suis lancé dans l'installation d'un certain nombre de groupware open-source.

Mes critères de remplacements principaux étaient les suivants :

Les solutions que j'ai testées sont les suivantes :


Zentyal :

Je me devais de tester Zentyal pour le travail réalisé sur OpenChange.

Simple à installer, l'ISO d'installation est disponible sur le site, cette solution serveur complète fournie sur une distribution Ubuntu LTS est bien foutue dans son ensemble. Sans oublier la prise en charge complète des mises à jours.

Le webmail, bien que très limité graphiquement, est très fonctionnel. Il prendra en charge les mail, les contacts et l'agenda et sera compatible avec Outlook et les Smartphones grâce à la couche OpenChange.

Malheureusement la version "community" ou plutôt "developer" installe d'office XOrg et LXDE. Sans compté l'autologin sur le bureau LXDE. Le webmail quand à lui ne remplacera pas un MS Ourlook.

Après quelques minutes de recherche sur les options payantes, je n'ai pas trouvé de tarifs.

De ce fait, pour moi, cette version n'est pas viable en production, ni même pour une utilisation personnel. Mais je salue le travail accompli.


Kolab :


Kolab, le groupeware historique dans lequel j'avais placé tous mes espoirs.

Installation facile sur Debian grâce à un dépôt dédier. Les mises à jours sont prise en charge par apt-get.

Parmi tous les groupware que j'ai testés, c'est un des plus léger au niveaux consommation de ressources.

La console d'admin est fonctionnel, le webmail est basé sur RoundCube, et le support d'Outlook et de Smartphones est assuré par Syncroton.

RoundCube n'étant pas toujours ergonomique pour certaines fonctions tel que créer un dossier dans l'arborescence ou l'oubli du ctrl+enter pour envoyer un mail, il remplacera difficilement un MS Outlook.

Malgrès l'excellente compatibilité de Syncroton, Kolab ne semple pas gérer les sous-dossiers dans la boîte de réception. Ce qui le rend incompatible avec MS Outlook et les SmartPhones.

C'est pour cela que je n'ai jamais migré sur mon serveur installé en 2012.


Blue Mind :

BlueMind est très proche de Kolab sur son utilisation.

BlueMind semble descendre du groupware OBM et utilise OPush pour la synchro MS Outlook et Smartphone.

Malheureusement la naissance de BlueMind ne semble pas très reluisante.

L'installation est toutefois très facile sur une distribution Debian. Un script d'installation est disponible sur le site. Je n'ai pas trop cherché pour les mises à jour.

Pour les critiques, elles seront les mêmes que pour Kolab en ajoutant qu'il faudra au minimum 4Gb de RAM à vide.

Et surtout le même problème de sous-dossier dans la Boîte de réception.

Pour ma part, j'en resterais éloigné pour le moment.

Zarafa :

Ayant choisi la simplicité en utilisant le dépôt de yaffas.org, je me suis trouvé avec la version 7.1.14 alors que la 7.2.1 était disponible. Cette version est plutot légère (1.2GB à vide).

L'installation via le dépôt est très simple et les mises à jour se font via apt-get.

Le webmail est très agréable à utiliser, il pourrait remplacer un MS Outlook si les dossiers s'affichaient en français.

Le support de MS Outlook et des Smartphones passe par Z-Push qu'il faudra installer et maintenir séparément.

Une solution qui peut être recommandée pour une utilisation personnel.

Zimbra :

De tous les webmail que j'ai utilisé, c'est de loin le meilleure que j'ai rencontré, il écrase grassement le webmail de MS Exchange et même l'utilisation du client lourd MS Outlook.

La console d'admin est très complète, un max de paramètres et multi-domaine.

Le serveur à vide nécessitera tout de même 3.0Gb de RAM.

ActiveSync n'étant pas pris en charge sur la version community, il faudra installer Z-Push pour profiter pleinement de Zimbra.

L'option payante vous offrira aussi l'ActiveSync mais les tarifs semble comparable à ceux de Microsoft.

Je n'ai trouvé qu'un petit manque sur cette solution, c'est la notification de remise (pas de lecture).


Conclusion :

Zentyal, que dire, déjà Ubuntu c'est un mauvais départ pour moi et la version "community" n'est pas suffisante. J'oublie de suite de l'utiliser mais je suivrai son évolution.

Blue Mind et Kolab sont des solutions qui peuvent devenir de bonnes alternatives si ils s’occupent de ce problème de sous dossier dans la boîte de réception qui rend leur solution inutilisable avec ActiveSync.

Zarafa pourrait être une solution assez légère en utilisant Z-Push pour ActiveSync mais les dossiers en anglais me pose problème. La dernière version résout peut-être ce problème.

Vous l'aurez surement compris, mon choix se tourne sur Zimbra qui offre un confort qui dépasse MS Exchange et qui pourrait dépasser MS Outlook.

Reste l'intégration d'ActiveSync, pour la version payante, difficile de se prononcer, cela semble hors de prix pour une petite entreprise et ne parlons pas d'un particulier.

La meilleure option est l'installation de Z-Push qui ajoutera cette fonctionnalité mais ne l'intégrera pas dans l'interface graphique.

Les premiers tests de migration ayant été fais, la prochaine étape sera de monter un nouveau serveur de production Zimbra afin de remplacer mon vieillissant MS Exchange 2010.


La suite...

LINUX: Quelle distribution utiliser

2015-09-15 09:51:16 by MatMoul

Passer à Linux, oui mais par où commencer.

Pour commencer, il faut savoir ce que l'on veut faire (un poste de travail, un serveur, un Live CD, ...).

En fonction de notre objectif, plusieurs distributions sont à notre disposition.

Pour mon poste de travail j'utilisais Manjaro mais je n'ai pas tardé à finir sur Arch Linux :

Si pour vous la ligne de commande est inimaginable, je vous proposerais cette distribution :

Pour mes serveurs, j'utilise :


Device: Souris Roccat Cone XTD

2015-08-16 09:14:47 by MatMoul

Trouver une souris qui nous convient, c'est comme pour les shampoings..., quand on a enfin trouvé le bon, il ne se fait plus...

A gauche, ma première souris PC :-p

Fan de la Logitech MX 1000 avec son socle de recharge, j'ai habitué mes clients à ce confort.
Malheureusement les années ont passé et impossible de trouver un produit aussi ergonomique et pratique que celui-ci. (Sans compter l'autonomie de 2 semaines)

RIP MX 1000. (ancêtres en ma possession)

Je fus aussi un heureux possesseur de la MX Air...
Fonctionnant dans les airs comme un pointeur sur l'ecran.
Pour un ordi de salon ou sur une TV c'était un must.

RIP MX Air. (ancêtre en ma possession)

Mon dernier choix de souris sans fils se porta sur la MadCatz Rat 9 (avec un accu en charge et l'autre dans la souris) mais l'autonomie ne tenait même pas la journée alors que la MX 1000 en avait pour 2 semaines.

A la poubelle :-( (ou dans le tiroir ...)


Finalement j'en suis revenus au souris cablées.


Je choisis la MadCatz Rat 7, et là, 3 problèmes se sont présentés :

  • Sous Linux il faut un fichier de config spécial pour XOrg mais ce n'est qu'un détails.
  • Le problème connu et reconnu des interrupteurs de mauvaises qualités qui provoquent des double-click indésirables.
  • Le click droit beaucoup trop sensible.

A la poubelle :-( (ou dans le tiroir ...)

Dépité, je commenda une souris Roccat Cone XTD dont j'avais un ancien modèle qui m'a suivis plusieurs années avant de devenir trop sale pour la prendre en main et une petite faiblesse sur la roulette.

D'un point de vue matériel, la principale améliroation est la qualité de la roulette. D'une precision plus que parfaite.

Ainsi que le revêtement qui semble plus facile à nettoyer.

L'une des qualités de cette souris est aussi de ne pas nécessiter de driver pour fonctionner. Une fois paramétrée, les fonctions sont enregistrées dans la souris.

Et le must, des paquets pour Linux (Arch, Debian, Fedora, ...) sont disponibles.

Malheureusement je n'ai pas encore réussi à les faire fonctionner sous Arch Linux mais j'ai configuré ma souris depuis Windows et la configuration enregistrée dans la souris est fonctionnel sous Linux.

Pour fonctionner, il fallait juste ajouter l'utilisateur au groupe roccat :

sudo usermod -a -G roccat $USER

LINUX : Debian 8 Jessie - Installation minimale pour serveur

2015-06-01 10:40:00 by MatMoul
Debian 8 alias Jessie est enfin en version stable.

Les dépots étant déjà disponnible depuis quelques mois, je les utilisaient déjà, mais cette fois c'est la release.

Je vous propose ma petite vidéo d'installation basique sur youtube que j'utilise sur mes serveurs virtualisés.

Un post un peut court mais celui-ci précède mes installations d'un DC ainsi qu'un File Server Samba4.

Je vient tout juste de monter un DC sur debian avec Samba4 et ça fonctionne du tonnerre.
J'ai aussi monté un deuxième serveur dans le domaine créer (un serveur de fichiers).

Tous fonctionne bien, entre autre les ACL, il ne manque plus que l'accès aux versions préceédantes qui arriveront avec les partitions btrfs, le gestionnaire de clichés instantanés snapper et ce que l'on attend sur Debian, la version 4.12 de Samba.

NETWORK: pfsense, juste pour un peux plus de conaissances

2015-04-27 10:35:03 by MatMoul

Dernièrement, j'ai parcouru les graphiques de mon routeur pfsense (open-source et virtualisé).

Possédant 2 connexions internet sur 2 sites différents en Suisse, avec 2 routeurs pfsense, j'ai vu ces grpahiques qui n'ont pu que me questionner.

Lors la rédaction de cet article, j'utilisais 2 connexions DSL du provider green.ch (J'espérais être un peux plus éloigné de la masse des clients Swisscom ou Sunrise mais en vain).

Avant de découvrir ces fameux graphiques, une première question à se poser c'est :
Quel est mon ping pour atteindre un serveur de référence ?

Par exemple :

ping google.ch
PING google.ch (195.49.27.207) 56(84) bytes of data.
64 bytes from cache.google.com (195.49.27.207): icmp_seq=1 ttl=60 time=25.6 ms
64 bytes from cache.google.com (195.49.27.207): icmp_seq=2 ttl=60 time=25.7 ms

Quelques 25 ms pour un aller retour. C'est plutôt un bon ping...
Cela peut varier de 20 à 600 ms selon les différentes connexions (Cable Ethernet, WIFI et distance, GSM, ...).
Enfin bref, un ping que l'on retrouve sur toutes connexions de qualité standard.
Je n'ai pas pu tester avec une connexion fibre optiques, faute d'en avoir sous la main.

Mais voilà mon routeur open source pfsence utilise RRDTool pour ses logs et en particulier il log la qualité de la connexion internet via un ping sur un serveur.

Et voilà ce que j'ai vu sur le premier site (presque une semaine avec un ping en dessous de 10 ms) :

et sur le second site (une première semaine entre 10 et 20 ms et une deuxième entre 5 et 15 ms) :

La vitesstes de ces ping défient toutes les valeurs que j'ai déjà testées.
De quoi se poser des questions ...

Je n'ai pas spécialement d'explications mais une possibilité serait l'installation d'un nouveau système d'interception de données.

Mais si la surveillance coute 20 ms, c'est trop...

A méditer...